jeudi 25 décembre

[Four lane road]..........

Elle doit parler quelque part derrière lui. Il perçoit vaguement, sans qu'il le décrypte plus, le bruit qu'elle fait quand elle ouvre la bouche. Comme on n'écoute plus une radio que l'on laisse toujours en sourdine dans la maison, pour l'impression qu'elle donne de tenir compagnie, par paresse d'aller l'éteindre. Il aimerait avoir la paix, il ne formule même pas cette pensée, ce serait lui laisser de l'emprise. Il fait mine de regarder du côté de l'ouest mais n'attend rien, ni voitures –il n'en passera plus guère d'ici le lendemain... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 01:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 25 juin

[ Un rateau sur des feuilles mortes ]..........

On ratisse dehors. Je ne parviens pas à savoir si on ratisse des feuilles mortes ou des graviers, le bruit est trop ténu, mais on ratisse derrière chez moi. Derrière chez  moi ? il n'y a que de la terre en tas. Des tas de terre de partout qu'un ami nous amène parfois dans un gros camion jaune parce qu'il ne sait pas quoi en faire et d'où jaillissent de temps à autre des fleurs que nous ne plantons pas et des touffes d'herbes sauvages. Il n'y a pas de graviers, ni de feuilles mortes puisque nous sommes au printemps. Et d'ailleurs... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 00:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 19 juillet

[Après le dîner]..........

Il est si fatigué, tous les soirs il est si fatigué. Elle lui laisse la marche devant la porte de derrière, celle du cellier, pour s’asseoir. Avant, ils ont mangé et il a vidé la bouteille de vin commencée la veille ; parfois elle le regarde quand il boit, il ferme les yeux. Un jour il s’endormira en buvant et il ne sortiront pas prendre l’air derrière la maison. Il passera sa nuit la tête dans ses bras sur la table, elle ne pourra pas même débarrasser son assiette. Elle fera tout propre autour de lui, mais lui dormira les cheveux... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 19:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 25 juin

[Petit éventail]..........

- Tu penses à quoi ?- A rien. Il est quelle heure ?- J'en sais rien… il est plus loin que midi, c'est sûr, j'ai entendu les cloches.- C'est la sieste, il n'y a plus de bruit dehors.- Si, écoute, un bébé pleure.- Ah oui, il ne peut pas dormir. Il a mal aux dents.- Ou il a faim.- Moi aussi j'ai faim ! On mange ?- Au lit ? Oui ! tu descends chercher le jambon et puis de l'eau et puis du vin et puis du raisin. Oh ! Il reste une moitié de foccacia sur la table ! Tu la prends aussi.- Pourquoi moi ?!- Parce que c'est toi qui as... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 01:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 25 juin

[La reine violette]..........

Quand elle était petite, il lui arrivait d'emprisonner le monde sur son annulaire droit. En revenant de l'école, un soir, sa mère lui avait donné une pièce pour la machine à distribuer des surprises installée devant la boulangerie de l'avenue Aristide Briand. Dans la coque ovoïde en plastique jaune, qui était tombée en rebondissant dans le distributeur après qu'elle ait tourné la clef, il y avait une bague de conte de fée, à améthyste plus chatoyante qu'une vraie, grosse comme un petit pois. La largeur du doigt... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 01:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 25 juin

[La princesse au petit poi-d-s]..........

Il était une fois un prince qui allait devenir roi dès qu'il prendrait femme. Il avait déjà un certain âge, qu'il camouflait de plus en plus mal sous ses lunettes noires et le peuple s'impatientait ; s'impatientait et jasait. En effet, dans tout le royaume, on disait que le prince aurait préféré épouser un berger qu'une princesse. Ses parents, afin de faire cesser l'insoutenable rumeur, lui avaient mis le marché en main : le royaume contre un mariage. Le prince devait donc se résoudre au plus vite à épouser… une femme ! Il y avait... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 00:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 25 juin

[Chacun sa Vouivre]..........

Chacun sa Vouivre. La mienne est toutes les femmes. Amante à l’attente, elle est languissante et huilée, griffe le ciel d’une balafre rouge quand elle le traverse, tempétueuse. C’est le rubis planté en son front qui fait ainsi flamboyer les nuits. Odorante de la terre qu’elle pénètre, cet humus qui enfante également les sapins noirs, elle attend. Sur les murs de pierre sèche perdus au fond des bois, enroulée en l’écorce rêche de l’arbre au coin de ma fenêtre, elle attend. Qu’on la pille ou qu’on la viole, qu’on la vole, qu’on... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 00:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 25 juin

[Feu dans la nuit qui vient]..........

Elle a perdu une boucle d’oreille, ne s’en est pas rendu compte. Il est en face d’elle et fixe la chaînette qui reste, à laquelle pend une perle rouge, comme une seule blessure mortelle dans son cou très blanc. Elle penche la tête, la brûlure franche se déplace, touche presque l’épaule nue. Elle soupire, un violon s’aiguise dans l’air, le bijou tremble en baiser furtif, onde écarlate d’une rivière où glisserait une carpe noire. La lumière qui chancelle à travers la vitre pénètre la plaie ronde, l’embrase en flèche, étreinte envolée.... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 25 juin

[Pet chaud, Gros !]..........

Le Gros marche lentement vers la minuscule bonne sœur. M'est avis qu'elle va bientôt arrêter de faire la mariole, la sainte. Ça fait trois jours que je me la mitonne aux ptits oignons pour lui faire cracher le morcif mais Sa Majesté sera moins clémente que moi, il va pas faire dans la dentelle pour lui caresser la cornette. Surtout qu'il est l'heure de grailler et qu'il supporte pas qu'on le mette en retard pour passer à table, si elle, c'est manifestement le genre plus frugal. Elle le regarde s'avancer, je dois dire qu'elle a du... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 25 juin

[ça passe le temps ça passe]..........

Drôle de métier. Même si y a pas de sot métier, hein, c'est pas ce que je dis, mais drôle de métier. D'un autre côté, c'était ça ou l'abattoir. Je me souviens, je venais d'être embauché, un soir ça sonne à la maison, la mère va ouvrir, elle me crie du fond du couloir : "c'est monsieur Berçot !". Le directeur de l'abattoir chez nous, ben vlà autre chose que je me suis dit. Et là, ni une ni deux, il me propose un poste de tueur. Et bien payé avec ça ! J'avais laissé ma candidature, et puis mon oncle Alain était un de ses... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :