samedi 15 août

[Pourquoi je mange les roses]..........

      Parfois, en voyant des dames en imperméable gris aux arrêts de bus, par exemple, ou qui passent dans la rue plus ou moins près de moi, qui vaguement, toujours vaguement forcément lui ressemblent, j’ai une envie assourdissante de la chair de ma mère. Oui sa chair qui sentait l’eau de Cologne, le savon, le pain, le chaton, la fleur et le fruit, la poudre aussi, le mystère des femmes. Quand j’étais petite, j’avais déjà de ces fulgurances cannibales, j’imagine que c’est le désir ou le besoin commun de tous les... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 09:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 11 juin

[Parfois, ça me prend]..........

      J'ai envie de crier très fort, à en faire tomber le ciel, de mordre des arbres, d'être FOLLE!, et puis aussi que la lune brûle, que rien ne soit comme ça, si tiédasse, si mou. J'ai envie de cheval à bouffer, de sang sur les babines, de mains dans la viande, j'ai envie de fer et de papier. D'arracher. De ramper, de rouler, de prendre, de tendre mon cou à la nuit et d'y hurler en rouge, les oreilles tirées en arrière par le vent animal, ANIMALE!, j'ai envie que le froid me ronge et la course. Griffer, me faire... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 20:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 16 avril

[Scintillement]..........

  Il y a des soirs à l'écran qui s'amollissent, des images rouges sur la rétine collées, entre fatigue et ennui, l'oeil est occupé dans l'escalier. Bip bip bip... quand la ligne sera plate mon coeur se sera arrêté de battre, m'en rendrai-je compte ? à rebours, dans le froid du caveau, parlerai-je aux autres esprits endormis sous la terre, entendrai-je ce que fut leur vie ? Vilaine manie, mes doigts courent au clavier, appellent d'autres peaux, manque de... Vous auriez frappé ce soir, à ma porte de bois épais, j'aurais entendu... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 18:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 15 février

[Apprivoiser]..........

Il n’a rien dit, il est parti. Elle aurait pu croire que c’était pour une heure. Il n’est pas revenu. Elle a rangé, mangé, s’est couchée dans le lit déserté. L’animal est venu s'étendre contre elle. Il était arrivé quelque temps après les premiers feux vifs de leur rencontre, le tout premier soir où leurs mains s'étaient défaites l'une de l'autre. Elle l’avait trouvé qui  l’attendait sur le coin d’une fenêtre, les yeux grands ouverts contre la vitre, dans la nuit moins sombre qu’eux  et avait entrebâillé la fenêtre pour... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 19:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 07 septembre

[Souvenirs du paradis]..........

 Clic sur l'image pour accéder à d'autres cieux   L'été ment, on le sait : le beau temps ne durera pas, ni la douceur des choses et la liberté conditionnelle des corps s'arrêtera bientôt devant les armoires à vêtements. Mais quand on étend les bras, là, sous le pin où guette une mésange, que l'on a derrière sa minuscule tête tout le ciel que l'on sait posé sur la mer sans fin, alors rien n'est éphémère ni plus vrai. On appartient à l'écorce et à l'oiseau comme ils sont à nous : pour toujours. Oui, si je ferme aujourd'hui... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 11:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 30 août

[Notre amour artichaut]..........

Thalassothérapie Les crevettes à rhumatismes partiront pour le bainPortant dans leurs sacs en pailleLe cri d'un éléphant amoureux d'une chimère de pierreNous les suivrons lançant aux vagues ces poussières assassinesQui exaltent leur chant Tu cueilleras les fleurs pourpres et ton cœur et ton cœurEt ton cœur encore pendra contre la falaise Accroché à d'incandescents filaments Comme une fillette dans une cour danse à la balançoireAu-dessous de la mer le soleil Demain se noiera dans tes larmes citronnées de fraisSous ta peau Rhodoïd ta... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 02:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 03 avril

[Notamment]..........

clic sur l'image pour la voir en taille réelle Tandis que je vous écris, des feuilles mortes à l'automne dernier viennent encore danser sur la terrasse et les deux jeunes chattes aux mêmes teintes qu'elles, du côté chaud et silencieux de la vitre où elles se cognent, rêvent avec fièvre de les attraper afin de savoir enfin le bruit qu'elles font sous la griffe. Le lierre frémit au nord d'un arbre dont j'ai oublié le nom, penché sur la tombe du chat noir que j'aimais, effleuré sur sa droite par les derniers rayons du soleil qui va... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 00:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 06 mars

[Gorgandine]..........

Echo écho écho ko ko ooooooooooooo....au tricotin de mars de la Mère Castor, lien multicolore qui me tire d'un long hiver Comme ses sœurs qui ne voulaient rien savoir de la vieillesse et de la mort, elle se pétrifia bientôt au miroir des écrans. Jeu dans le jeu : comprenne qui pourra ou voudra ce que Boby fait là, chanté par mes chers Higelin, père et fille... !  
Posté par A_Lenverre à 16:31 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 29 janvier

[Derrière le bruit]..........

      Bien sûr il y a tout ce bruit. Celui que font les voitures dehors, les cris des enfants dans les cours d'école vers quatre heures, il y a les trains et les avions qui déchirent les paysages, les chats qui se battent, les dents qui grincent, bien sûr, il y a la machine à laver et la télévision, bien sûr. Il y a la musique des hommes, leurs appels et leurs armes, les clefs dans les serrures, les poèmes, la grêle et les déclarations de guerre ou d'amour, les presses, les mouleuses, les informations, les jeux,... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 17:40 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 04 septembre

[Dérisoire]..........

Le blanc, je le déchire quand je veuxquand je veux je te dis, regarde !Je le découpe, je le couvre, je le balafrele blanc ne me fait pas peurEcouteles mouches d'encre se posent sur la glace de papier et y patinentarabesques,envahissent, glissentle murmure des lames, entends !et leur stridence quand elles crissent pour m'arrêterMais rien n'y feraLe blanc je le mords et l'avale, je suis le noir qui gagne et luit plus forttumultueux, dérangé, trop rapide,un train d'obscurité sur l'aube morneun fleuve d'ébène en crue... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 17:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,