dimanche 20 septembre

[Je préfère ce rêve-là]..........

  D'argent les ombres des branches sur ma peau un dimanche et d'argent le ventre de l'épervier derrière la fenêtre du salon. D'or les éclats de soleil qui font de l'eau au sol, avec des truites dedans. D'or la lune qui viendra à son tour. Mes yeux sont des oiseaux aux cous hérissés de plumes obscures et sous mes paupières des mondes parfaitement ronds roulent lentement dans l'azur. Je dors, ne me réveille pas, ici personne ne m'atteint. Je préfère mes orages aux cris des chiens, je préfère mes cauchemars aux courses mécaniques... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 17:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 03 janvier

[Le pays de mon coeur caramel]..........

Le pays de mon cœur qui bat, qui bat, qui bat ? ce sera celui des songes où pendeloquent des cœurs caramels transpercés, olibrius à balancelle, galopant des amours flamboyantes, un drôle de pays qui ne dit pas son nom aux douaniers mais préfère le chuchoter aux enfants et aux amoureux. Contrairement à ce qu'on croit, il ne rejette pas ses habitants au petit matin –que l'on peut appeler les rêveurs, si on veut. Ce sont eux qui le quittent, pensant sortir juste un moment. Les voilà perdus pourtant : le pays de mon coeur est animé d'un... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 01:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 25 juin

[Mangez-moi mangez-moi]..........

J'ai dormi dans mon frigo ! La chose et son contenu habituels étaient-ils devenus géants ou avais-je rapetissé ? L'histoire ne le dit pas. Je languissais gentiment entre un yaourt au citron et une truite hagarde. Je crois bien que j'ai aperçu l’ombre fantomatique d’un bouquet de persil mais ne saurais le jurer, c'était peut-être de la coriandre ou les têtes échevelées de branches de cerfeuil en conciliabule. J’entendais la rumeur des clayettes du dessous, le camembert hurlait qu’il était fait comme un rat tandis que la mousse au... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 01:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 12 mai

[Entends-tu ?]..........

Je suis morte. Tu ne le sais pas, tu te lèves et je suis morte. Loin de mon corps, tu étires le tien, il ne reste plus rien de ma caresse sur ta peau. Mon amoureux de l'autre bout du monde, de l'autre bout du temps, je suis morte. Je veux te dire au revoir mais je n'ai plus de langue, je n'ai plus de mains. Je suis un souffle, j'entre par la fenêtre de ta chambre, je pleure et tu ne le vois pas, je pleure comme on chante, comme on crie, je crie peut-être, je ris aussi de la joie de te revoir. Le vent dans les arbres ne fait pas... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 20:23 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 04 septembre

[Dérisoire]..........

Le blanc, je le déchire quand je veuxquand je veux je te dis, regarde !Je le découpe, je le couvre, je le balafrele blanc ne me fait pas peurEcouteles mouches d'encre se posent sur la glace de papier et y patinentarabesques,envahissent, glissentle murmure des lames, entends !et leur stridence quand elles crissent pour m'arrêterMais rien n'y feraLe blanc je le mords et l'avale, je suis le noir qui gagne et luit plus forttumultueux, dérangé, trop rapide,un train d'obscurité sur l'aube morneun fleuve d'ébène en crue... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 17:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 13 août

[L'écho des pierres]..........

Tu me demandes ce qu'il peut bien y avoir dans les montagnes. Je réfléchis. Tu me dis : "il y a bien des tunnels mais il y fait toujours tout noir, alors, on voit très mal." Forcément. J'imagine. Déjà la langue sur le dedans des montagnes, râpée à la pierre humide, froide et rude. Sens-tu ce goût du cœur de la montagne, qui ressemblerait un peu à celui de la neige et aussi à celui des murs de béton juste après une averse d'été ? Un goût plat comme un galet à ricochets, aiguisé comme un rasoir. Un goût comme un déraillement... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 18:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 26 juin

[Alice au pays de Tim]..........

Juste une grande joie à partager, mode "journal très peu intime" ! Depuis le temps ! Alice au Pays des Merveilles.... Elle n'est pas dans ma bannière par hasard, la petite Alice Liddell qui inspira le révérend Dodgson... Alice a fait de moi une lectrice, elle est une de mes pierres de fondation. Je ne suis pas bibliophile mais elle a un long rayon pour elle toute seule dans ma bibliothèque. Même qu'elle en déborde, en BD, en Anglais, en Flamand, en Italien, vieilles Alices toutes jaunes, Alices à peine nées qui sentent... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 18:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 25 juin

[A l'orée du bois noir]..........

Maman, Je pars. Un insecte sombre entre ma peau et ma chair, tisse une toile hérissée de fils électriques ; C'est le loup qui s'est logé à mon envers, un grillon tatoué, infernale sirène. Maman, laisse-moi maintenant au vacarme du vent hisser mon grand voile rouge d'enfant échappée. Il fallait bien que ça arrive. La maison est trop petite, je touche le toit, j'y cogne ma tête. Il faut que je me mette en route et entre dans la sombre forêt. J'ai à porter un fardeau, des cendres comme du plomb, je cheminerai. Tu me l'as appris :... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 01:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 25 juin

[Associations]..........

- Kiravi, goldo et Mennen bleu ; mon père.- tarte aux pommes et eau de Cologne ; ma mère.  - fraise et vent sous ma petite robe jaune ; 16 ans.- muguet et raviolis en boîte ; début d'été, Talloires avec ma sœur.- bière pression et "Adieu minette" dans le juke box ; autre chose que le lycée.- vanille et le gilet noir de mon chéri, qui sent le soleil de la journée de printemps sur une chaise près du lit ; première nuit.- Café noir et sauce tomates ; l'Italie.- Chanel numéro 19 et la joue de mon bébé ; maternité.- gitane... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 00:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 25 juin

[ Des baisers sur mon front brûlant, des baisers sur mon front brûlant ]..........

Cette chanson que j’aime tant, une des dix que je voudrais entendre toujours, garder comme on respire et la pâte, sous ma main ferme, qui répondait. Le chat quand il s’étire et griffe l’air tendu sous ses pattes, n’est pas plus heureux. Les pensées chantonnaient elles aussi : pétrir, le tourbillon, la vie, la ronde, Jules, le ressac, tout revient, Jim, tu reviens, Tous broyés, tous pétris qui est le boulanger ? est-ce que de temps en temps, ça s’arrête ? Oui, quand tu me dis que tu m’aimes. Les horloges cessent de pleuvoir. Et mes... [Lire la suite]
Posté par A_Lenverre à 00:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,